Outil utile pour la qualité en entreprise.

Qualité – Définition

Le terme qualité a subi, depuis son apparition en 1119, toute une série de changements de sens qui rendent difficile d’en donner une définition univoque et non contradictoire. Le terme vient du latin qualitas qui signifie « manière d’être plus ou moins caractéristique ». En philosophie, il est relatif à l’être, son attribut, etc.

Aujourd’hui et avant que le management l’utilise, son sens est relatif à la manière d’être, fait de ce qu’on est pour en quelque sorte opposer l’être et l’avoir. Le qualitatif s’oppose lui au quantitatif, notamment dans les sciences humaines. En management il est issue du Taylorisme et se rapporte à la meilleure façon de produire (The one best way Taylor) et c’est ainsi qu’il a pris son formidable essor pour cette discipline, pour les entreprises et de plus plus dans le domaine des services publics. Les normes de qualité se rapportent ainsi tant aux produits (industriels, intellectuels, services, soins, enseignements, etc.) qu’aux manières de le produire.

  • Qualité, aptitude psychologique ou physique, opposée au défaut et de manière plus scientifique, elle s’oppose au quantitatif (données cliniques, analyses de tests, étude de cas, etc.)
  • En philosophie, la qualité d’un objet ou de l’ être ;
  • Qualiticien ;
  • Qualité des données ;
  • Un label de qualité est une distinction permettant de récompenser un produit ou une activité quelconque (services, soins, prestations diverses) dont la démarche de production remplit des critères quantitatifs les distinguant des autres.

En Entreprise :

De Qualitas, qui signifierait « quel état ? », la notion de qualité interroge l’aptitude durable (… pour tout complément à ajouter « tel quel ») par exemple qualité d’un individu ?, d’un matériau ?, d’un milieu environnant ?, d’un procédé ?, de processus ? destinés à l’élaboration de produits ou de services. On lui a associé la fiabilité afin d’assurer un état, une qualité la plus durable possible.

Dans la gestion et la gouvernance de l’entreprise, la boucle « QCD », dans l’ordre 1)Qualité, 2)Coût 3)Délai est primordiale à la survie de l’entreprise depuis que les entreprises japonaises ont ramené cette notion indispensable à son juste niveau.

Qualité et concurrence étrangère : La qualité japonaise est admise comme la meilleure au monde, depuis les années 80. Les entreprises françaises ont donc choisi de retrouver ce que Colbert leur avait appris « Si nos fabriques parviennent à obtenir la qualité supérieure de nos produits, alors les étrangers trouveront avantage à se fournir en France et leur argent affluera dans tout le royaume » le 3 août 1664. D’autres ont, néanmoins, préféré choisir une autre voie, celle de la non – qualité, du bas de gamme, et, donc, du bas coût. Cela ne s’est, pour l’instant, pas avéré concluant et n’a pratiquement amené que des délocalisations… En économie, la qualité apporte la richesse.

Normes et gouvernance qualité :

Normativement, la notion découle directement de l’organisation Fayoliste ou Fordiste-tayloriste du travail et se rapporte à tout ce qui est mesurable dans l’ensemble des propriétés et caractéristiques d’un produit ou d’un service qui lui confèrent l’aptitude à satisfaire des besoins de consommateurs exprimés ou implicites.

Dans le cadre de la gestion des normes de la qualité, plusieurs appellations avec leurs nuances se sont succédé au fil des évolutions.

  • Démarche qualité : mise en œuvre de la politique qualité ;Qualité - Définition Qualite1
  • Cas particulier de la qualité totale où totale a un sens global et non totalitaire;
  • le Système qualité : mise en œuvre de la politique qualité ;
  • Contrôle qualité : vérification des conformités des produits selon les normes ISO 9003, disparues depuis 1994.

Et les outils, dont :

  • La roue de Deming ou « PDCA » (Plan; Do; Check; Act) ;
  • Le planning de Gantt ;
  • Le diagramme PERT ;
  • Les indicateurs qualité intermédiaires ou globaux de processus, de structure ou de résultat ;
  • L’audit prospectif ou rétrospectif ;
  • toute activité ou produit mesurable par des statistiques
  • le système de management de la qualité ;
  • Les processus ;
  • Un cercle de qualité ou comité de pilotage est un groupe de réunion décisionnel.
  • Egalement tous les outils liés aux méthodes de gestion des risques et de résolution de problèmes  : la gestion des évènements indésirables, la cartographie des risques, le diagramme d’Ishikawa ou « 5M », le vote pondéré, le diagramme de Pareto des effets ou « règle des 80-20% », plan d’actions correctives ou préventives, etc.).
  • « La qualité est la richesse » [1]

De nos jours, la gestion des risques intègre progressivement la démarche qualité : on parle maintenant de « responsable qualité et gestion des risques » dans les structures sanitaires et médico-sociales. Le manuel de certification HAS V2010 soulève les problématiques de la gestion des vigilances sanitaires. Il évoque également la fonction « gestion des risques » en critère « 8.b » qui correspond à une des 13 pratiques exigibles prioritaires à mettre en œuvre au sein des établissements de santé.

Source : Wikipédia

Laisser un commentaire